gtag('config', '<!-- Global site tag (');
Deep Tissue, Suédois des différences ?

Deep Tissue, Suédois des différences ?

Lors d’un massage beaucoup de personne demande un massage avec une pression forte dans le but de travailler le muscle en profondeur, ce qui n’est pas forcément le cas selon la technique. Nous entendons souvent parler que le massage Deep Tissue est un massage similaire au massage suédois. En tant que spectateur ceci peut y ressembler en revanche en tant que receveur ceci n’a rien à voir. Ce massage peut ressembler au suédois mais beaucoup plus lentement, à l’écoute de celui massé.

Le massage Suédois

Le massage Suédois est un massage dynamique, tonique avec des mouvements rapides. Ce massage met l’accent sur les muscles et les articulations, mais aussi a des effets sur le système circulatoire et nerveux (relaxation).

C’est un massage où l’on utilise beaucoup d’huile ce qui donne une pression verticale sur le muscle. En revanche avec une grande quantité d’huile ceci ne permet pas un travail des myofasciales. En effet les mains ne s’accroche pas à la peau qui stimulent le mouvement des fascias.

Le praticien exécute ce massage avec de plus ou moins grandes pressions. Celles ci plus marquées sur les muscles. Ces pressions peuvent être très forte et donc intrusive pour le receveur. En retour le muscle peut avoir un réflexe de crispation si la pression est moins toléré.

Cependant 5 techniques de base du massage suédois qui ont été développées par le professeur Pehr Henrik Ling sont à respecter:

  • L’effleurage: le principe est de toucher à peine la peau. Cette étape consiste en de longues et douces caresses au début et à la fin du massage, et sert généralement à étaler les huiles essentielles sur le corps.
  • Le pétrissage: c’est une technique qui vise à malaxer les tissus souples du corps, avec le pouce, l’index et le majeur ou avec la main, pour relaxer les muscles ou le tissu sous-cutané.
  • La friction: ce sont des petits mouvements circulaires qui ont pour but de détendre les muscles et de relâcher les tensions. C’est une méthode délicate à faire puisqu’elle peut entraîner des douleurs si elle est mal pratiquée.
  • La percussion: on effectue un tapotement des mains en creux ou des doigts. Cette étape cible encore une fois les muscles et stimule la circulation sanguine.
  • La vibration: il s’agit de faire trembler les muscles avec le bout des doigts ou les mains creuses. Les effets de relaxation doivent se ressentir dans les tissus sous-cutanés et le client doit repartir de son soin léger.

 

Le Deep Tissue Massage

Le massage des tissus profonds est un massage appuyé et très lent, avec douceur et fermeté. Le but principal de cette technique par un principe d’étirement est d’éliminer les tensions musculaires comme nerveuses, et de détendre les fascias.

Ce massage se pratique sans huile ou très peu, ce qui permet une accroche aux mains pour mieux détecter les tensions chez le receveur afin de mieux les dénouer. Avec ce rythme très doux, on peut atteindre une grande profondeur. De plus nous effectuons un appui oblique à 45°, ce qui est moins agressif pour le receveur. Ainsi cet angle permet de défaire les adhérences. Et donc de travailler le muscle dans ses 3 dimensions (au lieu de l’écraser vers le centre du corps). Ce massage fait prendre conscience de son corps. Le receveur sent chaque millimètre de tissus se dérouler sous les mains du masseur.

Le receveur sent ses tensions effacés laissant une douce sensation apaisante. Après le massage, en position debout, au lieu de ressentir un corps compacté vers l’intérieur, il ressent une agréable sensation d’expansion comme si son corps était plus grand dans toutes les directions. Il se sent plus équilibré. Le poids du corps est mieux réparti dans les 2 pieds. Il sent une meilleure amplitude au niveau de la cage thoracique et donc sa respiration est plus ample.

En conclusion

Comme on a pu le voir, le massage Suédois et Deep Tissue n’ont aucun rapport, même si des objectifs des deux massages se croisent. La vision des massages est différentes:

  • La technique.
  • L’accroche (selon la quantité d’huile utilisée).
  • Le rythme.
  • L‘inclinaison des appuies.
  • La tolérance du receveur.
  • La cible traitée.
  • La capacité respiratoire.
  • La prise de conscience du corps.
  • Le ressenti du receveur après le massage.

Difficile à dire combien de temps les effets du massage Suédois durent ceci dépend de l’individu, en revanche ceux du Deep Tissue Massage durent environ 2 à 3 semaines, voir même beaucoup plus chez certaines personnes.

Voici un article qui marque les différences entre le massage Suédois et le Deep Tissue Massage. J’espère que ceci vous a éclairé.

A bientôt

Pauline

https://sciencedumassage.fr/deep-tissue-massage

 


Une réaction au sujet de « Deep Tissue, Suédois des différences ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *